Accueil

HIER... AUJOURD'HUI... DEMAIN... Voici qui peut paraître incongru pour un Cercle d'Histoire et d'Archéologie, dont le passé, pensez-vous est exclusivement son objet. Détrompez-vous, l'avenir fait partie des premières préoccupations de Segnia !

Ce qu'hier nous a transmis, qui est aujourd'hui notre patrimoine, doit être pour demain préservé. C'est la mission fondamentale de Segnia, rappelée en fin de chaque fascicule, par l'extrait suivant de l'article 2 de ses statuts :

« Le cercle institué a pour objets la recherche et l'étude de l'histoire générale de la région, soit les bassins de l'Ourthe et avoisinants, la vulgarisation de cette histoire, la sauvegarde, la protection et la conservation de tous témoignages historiques de quelque nature qu'ils soient et ce par tous les moyens appropriés que l'association pourra mettre en œuvre. L'association pourra notamment acquérir et gérer tous immeubles en vue assurer sa mission, comme accepter tous dons, legs et dépôts »

En 1976, Victor Alié, se déclarait rassuré en nommant : « Mademoiselle Carole Martin, MM. Luc Nollomont et Robert Désert, les « plus jeunes » du Cercle, déjà actifs et préparant la relève. ». Ces deux derniers sont effectivement aujourd'hui les chevilles ouvrières de Segnia. Mais peuvent-ils, malgré le travail considérable qu'ils ont effectué, afficher pour demain la même sérénité que feu Victor Alié.

Il ne s'agit pas évidemment de leur jeter la pierre. L'environnement à changé. La jeunesse d'aujourd'hui, moins sensibilisée à l'histoire, trouve bien d'autres centres d'intérêts au travers des média modernes. Ce site modestement voudrait jeter une passerelle vers la jeunesse et la modernité.

Un site internet pour Segnia est une nécessité que Monsieur Marc Caprasse tenta ici et de réaliser. Il acquit également le domaine segnia.be qu'il redirigea vers son dernier blog. Aujourd'hui bourgmestre de Houffalize, Monsieur Marc Caprasse, promet l'intégration d'une vitrine pour Segnia au sein du site officiel de la commune de Houffalize. En attendant, et en forme de clin d'œil à la réalisation de cette promesse qui se fait attendre, la présentation visuelle du site actuel est un pastiche du site communal.

Autre préoccupation d'avenir, le musée régional, tant espéré par les fondateurs, semble aujourd'hui irrémédiablement compromis et ce, malgré les vœux exprimés encore en 2010 par le bourgmestre. En effet, un accord doit être concrétisé sous peu, léguant au musée d'Arlon, les collections actuellement conservées au siège administratif sis à Houffalize. Décision sage, certes, pour la conservation, mais ne décrète-t-elle pas aujourd'hui la fin l'aventure.

Pour ne pas rester sur cette note pessimiste, je vous invite, à explorer ce site qui présente les publications de Segnia, mais surtout à ouvrir les yeux sur le riche patrimoine de notre région.